Qu’est ce que le PRP?

Le sang contient naturellement une partie liquide appelé le plasma et une partie solide composée de globules rouges (qui transportent l’oxygène), les globules blancs (cellules de l’immunité) et les plaquettes. Les plaquettes, connues pour leur rôle dans la coagulation du sang, contiennent des protéines appelées facteurs de croissance. Ces protéines ont un fort potentiel de guérison des blessures.

Le PRP est donc du plasma avec la concentration de plaquettes 10 fois plus importante. Les facteurs de croissances sont de fait plus nombreux et le pouvoir de guérison optimal

Comment obtient-on du PRP?

Le PRP est obtenu grâce à une simple prise de sang sur le patient. Le prélèvement est placé dans dans une centrifugeuse qui va séparer le plasma, les plaquettes et les autres cellules. Les plaquettes sont ensuite réintégrées dans le plasma. On obtient donc un mélange final de plasma avec une forte concentration de plaquettes. Ceci ne prend que quelques minutes.

Une fois le PRP prélevé, il peut être mélangé un produit anesthésiant local et être injecté dans l’endroit à traiter. Le PRP contient donc uniquement certaines cellules et le plasma du patient traité.

Quelle pathologies peuvent être traitées avec le PRP?

Les infiltrations de PRP sont indiquées les traumatismes liés au sport parmi lesquelles :

  • les tendinites chroniques (inflammation du tendon au coude, du tendon Achilles, du tendon rotulien)
  • certaines entorse ligamentaires de la cheville ou du genou (en cours d’évaluation)
  • les déchirures musculaires (en cours d’évaluation)
  • épine calcanéenne (ou faciite plantaire)

Le PRP est aussi utilisé pour le traitement de l’arthrose au stade précoce : il a un potentiel de « cicatrisation » du cartilage usé. Il est particulièrement efficace pour le traitement de l’arthrose du genou.

Le PRP est aussi utilisé associé à un geste chirurgical.

Il également completer un geste chirurgical comme par exemple une arthroscopie du genou avec injection de PRP en fin d’intervention qui favorisera la cicatrisation d’une suture méniscale. Elle pourra aussi favoriser la « régénération » après le traitement chirurgical d’une usure du cartilage.

Quelle est l’action des PRP?

Dans le cas des tendinites chroniques, le PRP va délivrer des molécules qui stimulent la cicatrisation. Il va aussi favoriser la prolifération de la micro-circulation sanguine (néovascularisation) qui va permettre l’apport de nutriment et l’evacuation de « débris » provenant des tissus endommagés. Pour le traitement de l’arthrose, le PRP va avoir une action anti inflammatoire ce qui aura pour effet de réduire la douleur. L’action du PRP sur les déchirures musculaires ou les entorses ligamentaires sont encore en cours d’évaluation, leur action bénéfique n’est pas formellement démontrée à ce jour.

Conclusion

L’injection de PRP est une technique récente, prometteuse pour le traitement de l’arthrose du genou et de certaines pathologies tendineuses et ligamentaires. Il agit en modulant les cellules de l’inflammation et en stimulant la réparation tissulaire. Il peut être utilisé seul en injection ou en complément d’une chirurgie réparatrice. Le taux de complication est très faible et les effets secondaires sont rares. Son action est toujours en cours d’évaluation.

Pour en savoir plus