L’entorse de chopart est un motif fréquent de consultation aux urgences. Elle est très souvent non diagnostiquée car confondue, à tort, avec une entorse bénigne de cheville. Pourtant, ce traumatisme du pied doit faire l’objet d’un traitement particulier.

À quoi sert l’articulation médiotarsienne (Chopart)

Cet interligne articulaire contient en fait deux articulation et 4 os : le calcanéus, le talus, le naviculaire, et le cuboïde. Le Chopart a un rôle clé dans la biomécanique du pied : il assure la transition entre l’arrière pied et l’avant-pied. Cette articulation joue un rôle d’amortisseur lors de la marche en permettant d’adapter la position du pied par rapport au terrain. Cet interligne articulaire complexe est stabilisée par plusieurs ligaments.

Comment se fait-on une entorse du Chopart ?

Le mécanisme qui conduit à une entorse est similaire à l’entorse de cheville. Il y a souvent une notion de chute avec une torsion du pied. La marche est généralement douloureuse voire impossible. Le pied prend alors un aspect œdématiée. Une une ecchymose peut apparaitre sur le cou de pied. La présentation clinique est généralement similaire une entorse de cheville.

Quels sont les examens à effectuer en urgence?

Devant toute présentation atypique d’un traumatisme du pied il est nécessaire de faire un bilan radiologique pour éliminer une fracture ou une luxation articulaire.

Comment traiter une entorse du Chopart ?

Une entorse du Chopart, qu’elle implique un arrachement osseux ou non, doit faire l’objet d’une immobilisation plus stricte que les entorses de cheville. Ainsi, on prescrit fréquemment une botte de marche pour immobiliser la cheville et le pied, en supprimant la flexion dorsale et plantaire. Il est également important d’appliquer régulièrement de glace et de surélever le pied. Selon l’importance des signes cliniques, on peut décider de limiter l’appui ou de le supprimer complètement. Dans ce cas, un traitement préventif anticoagulant peut être prescrit.

Après quelques semaines d’immobilisation (le temps total dépend de la gravité de l’entorse) on prescrit des séances de rééducation pour retrouver une marche fluide. Le retour au sport doit être progressif et raisonnable.

En combien de temps guérit on d’une entorse du Chopart ?

Cela est variable : les douleurs peuvent être présentes jusqu’à trois mois après le traumatisme. La présence d’arrachement osseux peut être facteur péjoratif pour la guérison. En cas de douleur persiste après plusieurs semaines d’immobilisation, on peut prescrire un bilan d’imagerie en coupe (scanner ou I.R.M.) pour faire un bilan articulaire et ligamentaire plus précis.

Quels sont les séquelles possibles ?

Comme pour tout traumatisme du pied, une algoneurodystrophie peut compliquer une entorse du Chopart. Dans ce cas, on peut proposer de réaliser une I.R.M. pour confirmer le diagnostic.
Dans de rares cas, une entorse du chopart peut se compliquer une arthrose du medio pied. Elle se manifeste par des douleurs chroniques en regard du cou du pied et la poussée d’exostose (bec osseux) qui peut être gênant sur le dessus du pied. Cela peut faire l’objet d’infiltrations articulaires ou un traitement chirurgical.

Conclusion

L’articulation de Chopart (médiotarsienne) est complexe, elle fait intervenir plusieurs structures ligamentaires. L’entorse peut survenir au décours d’un accident banal. Sa présentation clinique est aspécifique. Une consultation avec un chirurgien orthopédiste spécialiste permettra de faire un diagnostic précis. Le traitement implique généralement une immobilisation stricte de la cheville du pied pouvant aller jusqu’à 6 semaines, avec ou sans appui. Le temps de guérison varie entre six semaines et trois mois. Une prise en charge adaptée permettra de limiter les risques de développer une arthrose du pied.

A propos de l'auteur

Le Dr Nicolas Pinar est un chirurgien orthopédiste enregistré à l'ordre des médecins en France et au Général Médical Council au Royaume uni. Membre de l'association Française de Chirurgie du Pied, il est spécialisé dans la chirurgie des pathologies du membre inférieur relatives à l'arthrose et à la traumatologie du sport.

 L'auteur

Le Dr Nicolas Pinar est un chirurgien orthopédiste. Membre de l'association Française de Chirurgie du Pied, il est spécialisé dans la chirurgie des pathologies du membre inférieur relatives à l'arthrose et à la traumatologie du sport.