Une opération du gros orteil pour correction d’un « oignon » ou hallux valgus, est réputée douloureuse au réveil de l’anesthésie. Ces dernières années, la prise en charge de la douleur a beaucoup évolué.  De nouvelles techniques sont utilisées pour améliorer le confort des patients après l’opération du pied. Certaines mesures simples permet de diminuer la consommation des médicaments contre la douleur.

L’anesthésie

Les techniques d’anesthésie sont plus performantes. Il est possible de n’endormir que la zone du pied à opérer. Les produits utilisés ont une action prolongée de plusieurs heures pour insensibiliser la cicatrice chirurgicale après l’intervention . La prise d’appui au sol sur le pied opéré reste possible. Ainsi, les patients peuvent retourner à leurs domicile quelques heurs après l’intervention en toute sécurité.

L’action de cette anesthésie se prolonge en général la nuit suivant l’intervention. Elle doit être relayée par la prise de plusieurs médicaments. Les anti douleurs vont permettre de diminuer nettement la douleur de la cicatrice. Les anti inflammatoires vont agir contre le gonflement du pied opéré. Il est important de respecter les prescriptions médicales.

Utilisation du froid pour contrôler la douleur

attelle de pied
chausson utilisé après l’opération pour refroidir le pied opéré (cryothérapie)

Pour diminuer la dose des médicaments prescrite et ainsi limiter leurs effets secondaires, des chaussons de cryothérapie sont prescrits. Ils permettent l’application de glace sur le pied opéré à domicile 3 ou 4 fois par jour pendant 20 minutes. Ce traitement est sans danger, permet de limiter le gonflement du pied opéré et diminue efficacement la douleur. Il est important de ne pas appliquer la glace directement sur la cicatrice opératoire. C’est pourquoi on préférera l’utilisation de chaussons de cryothérapie plutôt que de poches de glace. Ils contiennent une interface prévenant tout risque de brûlure cutanée, un insert réfrigéré et une partie gonflable permettant d’appliquer une pression extérieure. Ainsi la répartition du froid est homogène.

Les mesures associées

Après l’intervention, certaines mesures simples peuvent améliorer le confort post opératoire. Il s’agit par exemple de limiter les déplacements en particulier la première semaine après l’opération. Ainsi, privilégiez le déplacements dans votre appartement ou votre quartier par exemple. Attention, limitation de la distance de marche ne signifie pas absence d’appui. Veillez à bien respecter les consignes de votre chirurgien. L’élévation du pied opéré est également primordiale. En effet, elle permettra de faire « dégonfler » le pied opéré. Il est par ailleurs important de  respecter l’arrêt de travail prescrit. Le repos est très important pour assurer une récupération plus rapide après chirurgie de l’hallux valgus. De même, la conduite automobile est également à proscrire pendant environ un mois  pour éviter tout risque d’accident.