La fracture de fatigue du pied est une pathologie très fréquente. Egalement appelée fracture de contrainte, elle n’a rien à voir avec un « état de fatigue ». Elle est le résultat de chocs répétés sur l’avant du pied.

Comment se produit une fracture de fatigue?

Les os du pied sont soumis à des contraintes répétées lors de la marche. Ils ont une résistance qui leur permet de ne pas se fracturer sous le poids du corps à chaque pas. Par ailleurs, leur structure et leur résistance augmente en fonction des contraintes appliquées régulièrement. Ainsi, être actif et marcher régulièrement a un effet positif sur la résistance des os. D’autres facteurs comme l’alimentation et des facteurs hormonaux rentrent également en compte.

Une fracture de fatigue est donc une petite fissure dans l’os qui se produit lorsque les os du pied subissent des chocs répétés alors qu’ils ne s’y sont pas « habitués ». Cette fissure est incomplète et ne sépare pas l’os en 2.

Les situations classiques qui provoquent ces fractures de contraintes sont :

  • augmentation brutale et inhabituelle de la distance de marche
  • reprise du sport « intensive » après inactivité
  • changement de chaussures
  • prise de poids

Comment reconnaitre une fissure osseuse?

modèle anatomique tarse

Les os métatarses sont les plus fréquemment sujets aux fractures de fatigue. Lorsqu’elle se produit, on ressent une douleur de l’avant du pied d’installation rapide. Le pied est modérément « gonflé », la douleur se produit à chaque pas. De plus, à la palpation, on peut retrouver un point précis où la douleur est la plus intense.

Le traitement est toujours médical.

Une consultation médicale est indispensable pour confirmer le diagnostic. Les fractures de contrainte étant généralement invisibles à la radio, on prescrira une imagerie IRM pour rechercher un œdème osseux. Ainsi, la combinaison de l’examen clinique de l’aspect IRM permettra de conclure sur la présence ou non d’une fracture de fatigue du pied.

chaussure médicales

Le traitement de ce type de fracture se base sur le repos et la diminution des contraintes sur l’avant du pied par le port de chaussure de décharge d’avant pied. On préconise par ailleurs l’application de glace et la prise de médicament anti douleur. La guérison peut être plus longue que les fractures « classiques » et la douleur du pied peut se ressentir jusqu’à 3 mois après la fracture.

On n’opère donc jamais les fracture de fatigue.

Peut-on marcher avec une fracture de fatigue?

Si le niveau de douleur est tolérable, il n’est pas nécessaire d’immobiliser le pied dans un plâtre et l’appui peut se faire avec la chaussure de décharge de l’avant pied. En revanche, si la douleur est très intense, on peut avoir recours à une immobilisation sans appui temporaire à but antalgique.

A propos de l'auteur

Le Dr Nicolas Pinar est un chirurgien orthopédiste enregistré à l'ordre des médecins en France et au Général Médical Council au Royaume uni. Membre de l'association Française de Chirurgie du Pied, il est spécialisé dans la chirurgie des pathologies du membre inférieur relatives à l'arthrose et à la traumatologie du sport.

 L'auteur

Le Dr Nicolas Pinar est un chirurgien orthopédiste. Membre de l'association Française de Chirurgie du Pied, il est spécialisé dans la chirurgie des pathologies du membre inférieur relatives à l'arthrose et à la traumatologie du sport.