Les principes de la téléconsultation

Depuis septembre 2018, la téléconsultation permet au patient de consulter son médecin via un service vidéo. Ce service a d’abord été développé pour la médecine générale. Il concerne aujourd’hui toutes les spécialités dont la chirurgie orthopédique.

Le principe est très simple. Du côté du patient, un simple smartphone équipé d’un logiciel de téléconsultation comme l’application doctolib suffit. Il n’y a besoin d’aucun autre équipement spécifique. De plus, aucun abonnement n’est nécessaire.

La prise de rendez vous.

Un rendez-vous de téléconsultation se prend normalement sur des créneaux spécifiques dédiés. Sur les logiciels de prise de rendez-vous médicaux, ceux ci sont clairement identifiés. Lorsque l’heure du rendez vous approche, le patient est invité à se connecter. Il accède alors à un espace virtuel d’attente.

Le déroulement d’une téléconsultation.

A l’heure prévue, le chirurgien active la connection et peut communiquer avec le patient par vidéo. Les examens complémentaires préalablement réalisés par le patient doivent pouvoir être accessible au chirurgien. Aujourd’hui, de nombreux cabinets de radiologie ou de biologie permettent une accès en ligne. Ceci évite de devoir rapporter au médecin prescripteur les bilans réalisés. Après discussion avec le patient, et analyse des examens complémentaires, le chirurgien donne ses conclusions. Des ordonnances médicales sont réalisées et mises à disposition via un espace sécurisé, téléchargeable immédiatement. Un compte rendu de consultation écrit est aussi transmis.

Dans quelles conditions peut on faire une téléconsultation?

La téléconsultation n’est possible que dans le cadre d’un rendez vous de suivi. En effet, l’examen clinique étant de facto impossible, le chirurgien doit avoir déjà vu le patient à son cabinet et l’avoir examiné. Cela est particulièrement adapté en cas de rendez vous de suivi après avoir prescrit un bilan d’imagerie et/ou biologique. Parfois, un rendez vous post opératoire peut se faire via téléconsultation. En effet, la vidéo, si elle est de bonne qualité permet d’évaluer les résultats post opératoire (aspect des cicatrices, amplitudes des mouvements etc…).

Un rendez-vous à un mois d’une chirurgie de l’avant pied peut tout à fait faire l’objet d’une téléconsultation par exemple.

Le remboursement des frais se fait normalement.

La prise en charge des actes de téléconsultation par la sécurité sociale et la mutuelle est la même que lors d’une consultation traditionnelle. De plus, la présentation de la carte vitale n’est pas nécessaire. Il est impératif que qu’une première consultation au cabinet du chirurgien aie été faite préalablement pour que le remboursement puisse se faire.

Conclusion : les avantages de la téléconsultation.

Très simple d’utilisation permet d’améliorer l’accessibilité des consultation pour les patients et évitant de ce déplacer jusqu’au cabinet médical. Ceci est d’autant plus utile pour les patients a mobilité réduite (âgés ou opérés du membre inférieur) et pour ceux qui habitent loin du cabinet médical ou ceux qui peuvent difficilement s’absenter de leur lieu de travail.