L'hallux valgus

Hallux Valgus

Qu’est ce que c’est?

 L’Hallux valgus ou “oignon” concerne le gros orteil (hallux) : celui ci part en direction du 2ème orteil. Il se produit une saillie osseuse interne (exostose). Cette « bosse » peut être douloureuse et entrer en conflit avec la chaussure ce qui provoque une inflammation locale.

Dans les formes très évoluées d’hallux valgus, les petits orteils se mettent en griffe (cela est dû à une augmentation des contraintes supportées par les orteils). Le patient peut présenter des douleurs de la plante du pied (métatarsalgies) et une gêne pour le chaussage.

L’hallux valgus est le plus souvent un problème « acquis », favorisé par le port de chaussures étroites à bout pointu et le port de talons hauts. Il touche les femmes plus fréquemment.

Au début de son évolution, l’hallux valgus est dit “souple” ( la déformation reste mobile). Progressivement il devient “irréductible”. La durée d’évolution est imprévisible, l’aggravation de la déformation est plus ou moins rapide mais certaine.

La perception de la sensation de « gêne » est variable selon les patients.

Qu’est ce que c’est?

L’Hallux valgus ou “oignon” concerne le gros orteil (hallux) : celui ci part en direction du 2ème orteil. Il se produit une saillie osseuse interne (exostose). Cette « bosse » peut être douloureuse et entrer en conflit avec la chaussure ce qui provoque une inflammation locale.

Dans les formes très évoluées d’hallux valgus, les petits orteils se mettent en griffe (cela est dû à une augmentation des contraintes supportées par les orteils). Le patient peut présenter des douleurs de la plante du pied (métatarsalgies) et une gêne pour le chaussage.

L’hallux valgus est le plus souvent un problème « acquis », favorisé par le port de chaussures étroites à bout pointu et le port de talons hauts. Il touche les femmes plus fréquemment.

Au début de son évolution, l’hallux valgus est dit “souple” ( la déformation reste mobile). Progressivement il devient “irréductible”. La durée d’évolution est imprévisible, l’aggravation de la déformation est plus ou moins rapide mais certaine.

La perception de la sensation de « gêne » est variable selon les patients.

L’intervention chirurgicale

Le premier traitement est l’adaptation du chaussage et éventuellement le port de semelles en cas de douleurs plantaires. Les chaussures doivent être larges et sans talons. Ces mesures augmentent le confort du patient mais ne peuvent pas faire régresser l’importance de la déformation.

Si nécessaire, on propose un traitement chirurgical curatif : il consiste en la réalisation d’une ostéotomie qui corrige la forme du premier métatarsien et de la première phalange du premier orteil pour remettre le gros orteil droit. Une libération tendineuse est également réalisée.

La chirurgie de l’hallux valgus peut se faire par une courte incision sur le bord interne du pied si la déformation est importante. Dans certains cas, la correction de l’hallux valgus pourra se faire en utilisant une technique percutanée (mini invasif) c’est à dire au travers d’incisions punctiformes. La fixation de la correction peut nécessiter la mise en place de petites vis qu’il n’est généralement pas nécessaire d’enlever. Le choix de la technique employée se fait au cas par cas.

Pour un meilleur confort post opératoire, on réalise une infiltration anesthésique de la zone opérée afin d’insensibiliser temporairement le gros orteil. 

La chirurgie

Le premier traitement est l’adaptation du chaussage et éventuellement le port de semelles en cas de douleurs plantaires. Les chaussures doivent être larges et sans talons. Ces mesures augmentent le confort du patient mais ne peuvent pas faire régresser l’importance de la déformation.

Si nécessaire, on propose un traitement chirurgical curatif : il consiste en la réalisation d’une ostéotomie qui corrige la forme du premier métatarsien et de la première phalange du premier orteil pour remettre le gros orteil droit. Une libération tendineuse est également réalisée.

La chirurgie de l’hallux valgus peut se faire par une courte incision sur le bord interne du pied si la déformation est importante. Dans certains cas, la correction de l’hallux valgus pourra se faire en utilisant une technique percutanée (mini invasif) c’est à dire au travers d’incisions punctiformes. La fixation de la correction peut nécessiter la mise en place de petites vis qu’il n’est généralement pas nécessaire d’enlever. Le choix de la technique employée se fait au cas par cas.

Pour un meilleur confort post opératoire, on réalise une infiltration anesthésique de la zone opérée afin d’insensibiliser temporairement le gros orteil.

Après l’opération

La chirurgie de l’hallux valgus est réalisée le plus souvent en ambulatoire. la reprise de l’appui immédiate avec une chaussure spéciale (déchargeant l’avant pied). Il est recommandé de surélever le pied opéré pendant la première semaine post opératoire et de limiter les déplacements. Un chausson de cryothérapie permet de réaliser 4 séances de « froid » par jour pour faire diminuer l’oedème du pied. Le froid a également une action très efficace pour améliorer le confort post opératoire. Il est très important de respecter le pansement post opératoire qui sera contrôlé et changé par votre chirurgien au bout de deux semaines.

Après la deuxième semaine, il est plus facile de se déplacer. Le pansement est plus léger et les soins de cicatrices sont fait soit par une infirmière de ville ou le patient lui même. Lorsque la peau est cicatrisée, au bout de trois semaines généralement, un massage quotidien avec un crème cicatrisante est recommandé.

Après un mois, les soins de cicatrice sont finis. Le patient peut reprendre un chaussage large et confortable de type « chaussures de sport ». La mobilisation de l’orteil opéré peut alors être réalisée par le patient lui même. Ces exercices sont simples et ne nécessitent pas de matériel spécifique. 

La conduite automobile peut être reprise à un mois post opératoire si le patient a repris une marche fluide.

Après l’opération

La chirurgie de l’hallux valgus est réalisée le plus souvent en ambulatoire. la reprise de l’appui immédiate avec une chaussure spéciale (déchargeant l’avant pied). Il est recommandé de surélever le pied opéré pendant la première semaine post opératoire et de limiter les déplacements. Un chausson de cryothérapie permet de réaliser 4 séances de « froid » par jour pour faire diminuer l’oedème du pied. Le froid a également une action très efficace pour améliorer le confort post opératoire. Il est très important de respecter le pansement post opératoire qui sera généralement contrôlé et changé par votre chirurgien au bout de deux semaines.

Après la deuxième semaine, il est plus facile de se déplacer. Le pansement est plus léger et les soins de cicatrices sont fait soit par une infirmière de ville ou le patient lui même. Lorsque la peau est cicatrisée, au bout de trois semaines généralement, un massage quotidien avec un crème cicatrisante est recommandé.

Après un mois, les soins de cicatrice et les pansement sont finis. Le patient peut reprendre un chaussage large et confortable de type « chaussures de sport ». La mobilisation de l’orteil opéré peut alors être réalisée par le patient lui même. Ces exercices sont simples et ne nécessitent pas de matériel spécifique. 

La conduite automobile peut être reprise à un mois post opératoire si le patient a repris une marche fluide.

Quels sont les risques opératoires?

Comme intervention, la chirurgie de l’hallux valgus peut donner lieu à des complications cependant il s’agit d’une intervention réalisée fréquemment avec une technique fiable. Ces complications sont heureusement rares si l’indication est bien posée. 

Le suivi médical en consultation permet de dépister la survenue de ces complications.

Les risques.

Comme intervention, la chirurgie de l’hallux valgus peut donner lieu à des complications cependant il s’agit d’une intervention réalisée fréquemment avec une technique fiable. Ces complications sont heureusement rares si l’indication est bien posée.

Le suivi médical en consultation permet de dépister la survenue de ces complications.

Se faire opérer ou pas?

L’indication de chirurgie de l’hallux valgus dépend de la gène fonctionnelle c’est à dire l’impossibilité de se chausser. Pour une même déformation, certains patients se sentiront très gênés et relèveront d’un traitement chirurgical tandis que d’autres non. Dans tous les cas, la gène esthétique n’est pas une indication de traitement chirurgical.

Se faire opérer ou pas?

L’indication de chirurgie de l’hallux valgus dépend de la gène fonctionnelle c’est à dire l’impossibilité de se chausser. Pour une même déformation, certains patients se sentiront très gênés et relèveront d’un traitement chirurgical tandis que d’autres non. Dans tous les cas, la gène esthétique n’est pas une indication de traitement chirurgical.

Pour aller plus loin

Consultez la fiche d’information médicale proposée par L’Association Française de Chirurgie du Pied.

Pour aller plus loin

Prendre rendez-vous

Secrétariat

01 57 40 68 73
contact@drpinar.fr

Envoyer un message.

Prendre rendez-vous

Secrétariat

01 57 40 68 73
contact@drpinar.fr