Qu’est ce que les sésamoïdes

Ce sont deux petits os situés sous le première articulation du gros orteil. Ils sont inclus dans un tendon qui sert à fléchir le gros orteil. Ils ont un rôle très important pour augmenter la force de flexion du gros orteil. Les Sésamoïdes sont particulièrement sollicités lors du sport. En effet, la flexion du gros orteil est très utile à la propulsion (pour la course ou le saut par exemple)

radiographie du pied

Il existe des variations anatomiques des sésamoïdes. En effet, un peu plus de 10 pour cent de la population a 3 sésamoïdes. Cela ne fait aucune différence dans leur fonctionnement.

La sésamoïdite est la douleur sous le gros orteil

C’est en effet un terme général pour désigner une douleur sous le gros orteil en rapport avec une nécrose d’un sésamoïde. La nécrose est une dévitalisation de l’os. Cela a pour conséquence une modification de la consistance de l’os et une perte de ses propriétés mécaniques.

La nécrose des sésamoïde se manifeste par une douleur à l’appui lors de la marche. Cette douleur peut être aggravée par une extension forcée du gros orteil. Elle peut être très intense et très invalidante pour la pratique du sport.

Qu’est ce qui provoque la sésamoïdite?

Les causes sont mal connues mais il est probable que des traumatismes répétés lors de la pratique sportive comme le football ou la danse soient à l’origine de problème d’afflux sanguin dans les sésamoïdes. Une autre théorie évoque des variations anatomiques dans le positionnement des artères qui « nourrissent » les sésamoïdes.

Quels sont les sports à risque ?

Les sports collectifs comme le football sont à risque en raison des chocs répétés du gros orteil avec le ballon, provoquant des micro traumatismes. La nécrose des sésamoïdes est aussi fréquemment retrouvée chez les danseurs ou les coureurs.

L’IRM est l’examen qui permet de faire le diagnostic.

En cas de forte suspicion, devant une douleur du gros orteil, il est facile de faire le diagnostic de sésamoïdite avec un IRM. Ce type d’imagerie permet en effet d’analyser la « consistance osseuse » et de recherche une inflammation consécutive à cette nécrose.

Le traitement médical prend du temps.

Une fois le diagnostic établi, il faut commencer par adapter sa pratique sportive en évitant les sport qui sollicitent trop le gros orteil. Mais il est important de ne pas arrêter complètement le sport pour éviter un déconditionnement. Il faut dont privilégier les sports « hors charge » comme natation par exemple.

semelles pour le traitement d’une douleur des sésamoïdes

La base du traitement médical est le port de semelles avec une excavation sous le gros orteil pour soulager les contraintes au quotidien. Ces semelles doivent être portées tous les jour pendant plusieurs semaines pour être efficace. En effet la cicatrisation osseuse peut prendre plusieurs mois. Il faut donc beaucoup de patience.

Si l’appui est très douloureux, il faut commencer par des méthodes simples comme l’application de glace, la surélévation du pied ou la compression. Cela aura pour effet de diminuer le gonflement du gros orteil.

Dans de rares cas on peut effectuer une infiltration de corticoïdes sous contrôle échographique. L’usage de ces infiltrations doivent être limité au maximum.

Enfin, l’application d’ondes de choc radiales par un kiné semble être un traitement prometteur mais toujours en évaluation

La chirurgie en cas de douleurs persistantes.

Si après plusieurs mois de traitement médical bien conduit, en ayant sérieusement essayé toutes les options, on peut s’orienter vers une chirurgie. Cela consiste en l’ablation du sésamoïde douloureux. Il s’agit d’une opération tout à fait bénigne qui se fait dans le cadre d’une chirurgie ambulatoire. Le temps de cicatrisation est généralement de 4 semaines mais il faudra attendre 6 semaines supplémentaires pour pouvoir reprendre une activité sportive normale.

Les conséquences de l’ablation d’un sésamoïdes sont dans la grande majorité des cas imperceptibles. Cependant il existe des cas de perte de force du gros orteil en flexion qui ne sont généralement pas un problème dans la pratique du sport. Il est également possible de développer ou d’aggraver une déformation du gros orteil de type hallux valgus après ce type d’intervention. Fort heureusement les cas sons rares.

Conclusion

La sésamoïde est une nécrose osseuse qui peut guérir sans chirurgie avec un traitement médical adapté mais cela prend plusieurs mois. La chirurgie peut donner de bons résultats et les complications sont rares.